Comment obtenir une nouvelle plante à partir de la plante originelle ?

Les plantes sont des être vivants nécessaires pour l’équilibre de l’écosystème. Il est indispensable de les multiplier pour faire face aux problèmes environnementaux actuels. Il existe différentes méthodes d’obtenir une nouvelle plante à partir de la plante mère. En plus de l’avantage écologique, ces systèmes sont également économiques.

La méthode par semis

Le semis est une technique de multiplication des plantes utilisant les graines ou les semences. Cette méthode est intéressante pour reproduire les arbres fruitiers oléagineux (orange, tomate, raisin, pêche, etc.) et les légumes (salades, citrouille, haricot, etc.). Il nécessite de respecter les conditions et les saisons favorables à la germination des graines, étant donné qu’elles sont sensibles : température environnante de 20°C, luminosité et humidité moyenne, printemps, été,…

Pour réaliser le semis, il faut placer la graine dans un trou d’une profondeur de 3 fois le diamètre de la graine. Ensuite, recouvrez-la de terre et arrosez-la, avec un peu d’eau. Surveillez la germination de la graine, en l’arrosant régulièrement. Si les conditions sont respectées, les premières pousses devront se voir après quelques jours.

La technique de bouturage

Le bouturage est une technique de reproduction végétative, consistant à prélever et à planter une partie de la plante mère. Pour certains arbres, fleurs ou plantes sans graines, l’organe végétatif utilisé peut être prélevé sur des feuilles, des bourgeons, des racines ou des tiges. On peut citer par exemple le géranium, le rosier, le figuier, etc.

Pour le bouturage de tige, coupez-en un morceau non-lignifié d’environ 10 à 15cm qui comporte au moins 3 nœuds. Enlevez toutes les feuilles et bourgeons s’y trouvant, car ils épuisent l’énergie susceptible de former la nouvelle racine. Planter la bouture dans un terreau bien stérile et humide. Pour favoriser sa croissance, vous pouvez la couvrir d’un sac transparent. Placez la bouture dans un endroit chaud, mais à l’abri du soleil. Les racines devront apparaître dans quelques semaines.

La technique du marcottage

Le marcottage est une technique similaire au bouturage de tige. À la différence de ce dernier, la tige à marcotter, est fixée à la plante mère. Plusieurs techniques peuvent se faire pour marcotter une plante, en fonction de son genre. Pour les arbres rampants par exemple, le marcottage en serpenteau est intéressant. Il consiste à enterrer une très longue tige, mais assez distante de la plante mère pour qu’elle puisse s’enraciner sans difficulté. Quant aux plantes difficiles à enraciner, appliquez le marcottage aérien. Pour se faire, incisez légèrement la tige. Fixez-y un manchon de terreau et étanche. L’enracinement se fera à l’air. Replantez les plantes indépendamment de la formation de la racine.  

Astuces et conseils pour chasser les escargots
Comment disposer ses plantes dans un salon ?